• Naxos & Paros

    NAXOS & PAROS, les îles de marbre.
                                                                                Par René

     Cliquez sur les photos pour les agrandir

    Nous avons fait plusieurs escales à Naxos et Paros .

    Naxos & Paros Naxos & Paros

     Il est toujours difficile de rester objectif lorsqu’il s’agit de décrire des endroits  où l’on a, certes, passé de très bons moments mais également essuyé de furieux coups de vent dans des abris précaires. Nous sommes au mouillage dans la baie de Naoussa au Nord de Paros lorsqu’un coup de vent de Sud est annoncé suivi d’une rotation du vent dans la nuit et d’un coup de vent du Nord pour les jours suivants. Pas facile à gérer ça…
    Je mets un plan au point en changeant de mouillage lorsque nous apercevons des voiliers sortant de la « marina » privée de Naoussa. Avec cette rotation nocturne du vent, nous nous laissons tenter par l’abri qu’est censé représenter un port ou une marina. Tout va plus ou moins bien durant le coup de vent du Sud même si avec 35 kn on se fait un peu secouer. Par contre, lorsque le vent passe au Nord, il faut bien se rendre à l’évidence, toute la mer Egée rentre dans la marina !
    Tout le monde rajoute des amarres pour tenter de freiner le violent ressac qui soumet nos voiliers et nos corps à de rudes mouvements brusques. Plusieurs voiliers viennent pour s’abriter mais sont immédiatement refoulés par le tempétueux « port captain » sans aucune explication. Il devait savoir le bougre…Pour nous c’est trop tard, nous sommes pris au piège. Un voilier charter arrive en perdition, remorqué par des pêcheurs. Le responsable de la marina, qui je dois le dire, n’a pas été visité par le génie, ne trouve pas mieux de le placer à l’entrée du port avec une aussière traversant toute la marina et rendant tout passage impossible.
    Nous sommes très mal placés à l’entrée du port mais pas autant que ce charter avec des russes à bord que nous voyons danser comme un fétu de paille. Tout le monde quitte le bord sauf une courageuse jeune fille qui, probablement pour des raisons d’assurance, va essuyer les assauts furieux du vent et de la mer. On essaie de s’entraider, nous prêtons une longue aussière au charter. A côté de nous, les jeunes gars du voilier roumain se décarcassent pour venir en aide à tout le monde. Nous sommes obligés de relever la passerelle et nous ne pouvons plus descendre à terre. IDEMO tire violemment sur ses amarres et nous avons peur que les taquets ne s’arrachent. Ce qui va d’ailleurs presque arriver. Autant vous dire que n’avons pas fermé l’œil de la nuit ! Personne n’a dormi, sur aucun bateau. Dans la tourmente, aucun responsable de la marina n’était présent !

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    Quelque temps après, nous sommes amarrés au port public de Naxos. Un gros coup de Meltemi est annoncé. Même s’il est remuant, le port semble tout de même bien mieux abrité qu’à Naoussa.
    Ce que François, un breton très sympa et habitué de Naxos nous confirme.
    C’est sans compter la force du coup de vent. Nous aurons jusqu’à 50 kn et nous serons obligés de nous munir de ressorts en acier pour essayer de diminuer le ressac qui finit par entrer dans le port.
    Des voiliers de charter iront côtoyer les rochers à l’entrée alors que toute activité portuaire a cessé. Même l’immense et légendaire « Blue Star » ne pourra accoster et devra faire demi-tour…C’est un spectacle de voir ce géant des mers gîter, tenter de se rapprocher du quai et puis partir vent portant.

    Meltem, le vent qui rend fou.

    Naxos & Paros

    NAXOS, la dynamique

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    En approchant du port(hora) et de la ville de Naxos par la mer, l’attention est immanquablement captée par le promontoire situé sur l’îlot Palati au sommet duquel trône une majestueuse porte de marbre, en réalité, les restes du temple d’Apollon.
    C’est ici que s’est joué le destin tragique d’Ariane, abandonnée par Thésée puis conquise par Dionysos, le dieu de la vigne, un bon gars celui-là, qui donna à Naxos la fertilité et un bon vin…
    Naxos est la plus grande et la plus fertile des îles cycladiques et Naxos, sa capitale, est encore épargnée par le tourisme de masse et respire donc l’authenticité grecque. Le dédale des ruelles, des voûtes et des tunnels qui montent jusqu‘au KASTRO, un château vénitien qui abritait la communauté catholique, est la partie la plus fascinante de la ville. Certaines demeures arborent toujours les blasons et les écussons datant de l’époque où Naxos régnait sur les îles environnantes.

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    Nous visitons la Domus Della Rocca-Barozzi, une ancienne demeure vénitienne du 13ème siècle construite dans une tour du Kastro et dont les descendants ont aujourd’hui rénové ce lieu de mémoire en musée et centre culturel. Une belle initiative qui nous transporte au passé vénitien de l’île.
    Comme elle est grande et montagneuse, nous optons pour la voiture afin d’aller découvrir le reste de l’île. D’abord le charmant village de Halki puis Ano Sangri et le temple de DEMETER, Apeiranthos, le plus beau village de l’île avant d’arriver sur la côte Nord à Apollonas, une petite station balnéaire pourtant exposée aux assauts du Meltémi.

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    Tout au long de cette route, nous traversons des vallées fertiles, des oliveraies, des vergers d’agrumes et des cyprès qui nous changent de la plupart des îles pelées, arides des Cyclades ou du Dodécanèse.
    Non loin d’Apollonas se trouve une étrangeté datant du VII ème siècle avant notre ère. Une statue géante de plus de 10 m, le fameux KOUROS, le plus grand de Grèce. Cette statue inachevée gît toujours dans le lit de marbre où elle fut sculptée.

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    Naxos compte également de très belles plages, principalement sur la côte Ouest. Des endroits merveilleux comme Agios Prokopios, Aghia Anna, Orkos sans oublier l’immense étendue de sable de Plaka. Amateurs de planches à voile et de Kite, vous y trouverez, à coup sûr, l’endroit idoine.


    PAROS, l’île tendance

    Certes, Paros est touristique, Paros est tendance mais Paros était également célèbre dans l’antiquité pour son marbre. Le marbre de Paros est le plus réputé. Ce n’est pas compliqué, le tombeau de Napoléon a été réalisé en 1844 avec ce marbre blanc presque transparent aux cristaux très fins.

    Naxos & Paros

    On l’appelait « lychnite ». Son appellation vient du fait que son tirage était effectué dans des galeries souterraines sous la lumière des lampes à huile (en Grec : lychnos).

    Naxos & Paros


    La ville de Naoussa est jolie, elle possède un port pittoresque avec de nombreux restaurants ainsi que de très belles plages dont la célèbre plage de Kolimbithres avec ses rochers de granit sculptés par les vagues et le vent. Elle attire une foule plutôt « branchée ».

    Naxos & Paros  Naxos & Paros

    Naxos & Paros

    A la fin du fameux coup de vent décrit plus haut, nous prenons le bus pour la capitale, Paroikia qui possède l’un des monuments byzantins les plus importants de Grèce. Cette belle église de marbre blanc et gris porte le nom imprononçable de « Panaghia Ekatondapliliani ». Ce qui veut dire l’église aux cent portes. C’est tout de même plus facile en français, non ? On y trouve également un baptisphère qui date des premiers temps du christianisme.


    L’été, le port est animé par le trafic des ferries qui amènent les foules de vacanciers au port principal et la ville résonne du brouhaha de langues diverses.
    Lors d’une autre escale dans ce port, nous louons une voiture pour parcourir cette île plutôt plate qui recèle de très belles plages au vent et sous le vent. Nous faisons des escales dans les charmants villages de Lefkes et de Prodomos.

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    Même si nous en profitons un peu, nous sommes surtout motivés par la visite des anciennes carrières de marbre dans la région de Marathi.
    Est-ce encore possible ? Même en octobre ? N’est-ce pas trop dangereux ?
    Il n’y a personne pour nous renseigner mais nous allons avoir de la chance. Sur la route vers les anciennes carrières, nous nous arrêtons chez un tailleur-sculpteur de marbre. Et ce monsieur est passionné par le marbre. On ne pouvait mieux tomber. Il nous explique son métier ainsi que l’histoire marbrière sur Paros et les différentes sortes de marbre. Ensuite, il trace dans le sable l’itinéraire des galeries des anciennes carrières que nous devons emprunter pour ne pas nous perdre. Il faut dire que nous n’en sommes pas au coup d’essai. La veille, nous nous y étions présentés en tongues et sans lampe-torche. Au bout de quelques dizaines de mètres de descente, nous avions dû rebrousser chemin.

    Naxos & Paros Naxos & Paros

    N’empêche, même équipés de chaussures de marche et lampes-torches, descendre dans des galeries d’une centaine de mètres, non éclairées, basses, vous fait monter le taux d’adrénaline à niveau anormalement élevé surtout si vous avez oublié de vérifier le niveau des accus…
    Eclairées, les parois se révèlent riches en marbre. Au début de la descente, les coupes sont grossières car plus anciennes. Au bout d’une demi-heure, nous retrouvons l’air libre par l’autre entrée ou sortie munie d’une gravure de nymphes…comme toujours, cela dépend de quel côté on se place !