• Milos

    MILOS, la minérale

    Par Sabine

    J’ai appris quelque chose ! La Vénus de Milo et bien elle a été découverte à ….Milos ! Dingue non, je dois être complétement ignare pour ne pas avoir fait le rapprochement plus tôt !
    La statue de la Vénus, ou plus précisément d’Aphrodite, est en marbre de Paros. Elle date de l’époque hellénistique et est exposée au Louvre. Elle fut découverte à la fin du XIXème siècle par un paysan près des ruines de la cité antique de Klima et à l’époque elle avait encore ses deux bras ! L’endroit est commémoré par une stèle.

     Milos

    A quelques pas de là nous avons visité le site très impressionnant des catacombes. Cette nécropole des premiers chrétiens (V ème siècle) complètement creusée en réseau de galeries, regroupe des caveaux familiaux, des tombes d’enfants, des inscriptions sacrées dans un état exceptionnel qui inspirent le recueillement.

     Milos

    Aujourd’hui Milos exploite son sous-sol riche en alun, soufre, kaolin. Elle affiche une certaine prospérité. Sa grande richesse minérale s’exprime aussi par des formations rocheuses exceptionnelles comme la grotte  d’émeraude, les météores de la mer et les roches impressionnantes de Kleftiko. Chaque été de nombreux bateaux emmènent les touristes autour de l’île pour profiter de ces merveilles par la mer et faire découvrir les fameux garages à bateaux multicolores qui égaillent l’entrée de la baie.

    Milos Milos

    Milos Milos

    Comme Santorin, l’île est également volcanique et l’ancien cratère forme la  grande baie d’Adamas, un des plus grands ports naturels de Méditerranée.

    Milos Milos

    C’est justement la taille de la baie qui nous a fait mettre les voiles très vite à l’annonce du ènième coup de vent de l’automne. Dommage Milos commençait à nous enchanter, nous reviendrons au prochain été !