• KALYMNOS-l’île des pêcheurs d’éponge
                                                                              par René

    Cliquez sur les photos pour les agrandir

    L’arrivée sur Kalymnos est fantasmagorique. Un énorme bloc de roche escarpé, de grandes collines arides brûlées par le soleil qui tranchent sur le bleu azur de la Méditerrannée. On croirait l’île surgie de la préhistoire comme si elle devait demeurer immuable jusqu’à la fin des temps.

    Kalymnos Kalymnos

    Nous nous amarrons au port public, idéalement situé au centre ville.  Evidement, c’est bruyant. En bateau, en général, il faut choisir entre l’équation suivante :
    « proximité-bruit » et « éloignement-calme ».

    Kalymnos

    Kalymnos est l’île des pêcheurs d’éponges même s’il n’y a plus que 7 ou 8 bateaux qui exercent cette activité, autrefois périlleuse, et qui doivent aller de plus en plus loin(Chypre et les côtes d’Afrique) et de plus en plus profond pour trouver le squelette d’un animal marin appartenant au groupe des spongiaires, à l’origine des éponges douces et naturelles.

    Kalymnos Kalymnos

    Les éponges synthétiques se sont largement substituées aux éponges naturelles, et la plupart de celles traitées à Kalymnos sont en majorité vendues aux touristes.
    Il faut d’abord enlever les tissus vivants par piétinement. Ensuite, elles sont lavées par un procédé consistant à les laisser tremper dans de l'eau de mer 24 heures pour enlever la membrane noire qui les recouvre. Après séchage au soleil, les corps étrangers les plus gros sont enlevés à la main, et la forme est régularisée au sécateur. Les débris calcaires sont dissous dans une solution acide diluée.
    Il ne doit rester que le squelette qui est blanchi au cours de plusieurs bains successifs.
    L'éponge devient élastique et prête à l'emploi.

    Kalymnos Kalymnos


    Outre les utilisations habituelles, l’éponge naturelle était utilisée dans l’Odyssée pour essuyer les tables ou par les artisans qui s’en servaient pour étaler la peinture et par les soldats qui n’avaient pas de récipients pour boire.
    Imprégnée d’huile d’olive, elle fût longtemps utilisée comme moyen contraceptif par les femmes qui exerçaient le plus vieux métier du monde…

    Les 16.000 habitants de Kalymnos ont la réputation d’être courageux. Durant l’occupation italienne, ils ont peint leurs maisons en bleu, la couleur nationale de la Grèce.
    Non loin de là, on peut monter jusqu’à la forteresse Kastro de Chryssohera où la vue sur la ville est superbe.

    Kalymnos Kalymnos

    L’île n’a pas encore été envahie par le tourisme et du coup, Kalymnos offre beaucoup de charme.
    Kalymnos est depuis quelques années également appréciée pour l'escalade de ses falaises, notamment près du village de Massouri où se situent la majorité des voies.

     

    Kalymnos Kalymnos

    Vue du large ou de loin, Pothia, la capitale, a de belles maisons multicolores.  Comme partout en Grèce, la ville est bruyante et poussiéreuse. C’est un bon endroit pour s’imprégner d’une Grèce authentique. Nous y avons assisté à des fêtes religieuses sur le parterre de l'église Christou ainsi qu’à plusieurs mariages sur le front de mer. La fête grecque commence très doucement, on se disait même que cela n’était pas très joyeux. Par contre, une fois qu’ils passent à la vitesse supérieure, les chants, les danses persistent jusqu’au petit matin !

     

    Kalymnos Kalymnos

     

    On trouvera quelques belles plages à Emporios, Vikadia ou à Platy Gialos mais notre coup de cœur reste la superbe calanque de Vathy nichée au creux de la vallée des mandarines et des citrons, un des seuls endroits verts de l’île.

    Kalymnos

    Je vous conseille également une excursion vers les deux petites îles magnifiques de Telendos et de Pserimos. A Pserimos, nous avons réalisé 2 plongées bouteilles avec un dive club. L’eau est limpide, très claire mais il y a peu de poissons. Et les survivants sont très petits. Les autres participants étaient ébahis d’apercevoir une petite murène et un baliste. Comment leur expliquer qu’après avoir plongés dans les eaux du Pacifique ou de la mer Rouge, nous étions quelque peu déçus.

    Kalymnos Kalymnos

    En tout état de cause, Kalymnos demeure pour le moment, un peu à l’écart des sentiers battus et mérite assurément le détour. Nous aimons bien Kalymnos.

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique