• Patmos

    PATMOS, LA MYSTIQUE
                                                Par Sabine Patmos

     Cliquez sur les photos pour les agrandir.

    Patmos

     Nous ne sommes guère versés dans le mysticisme, mais il faut bien avouer qu’une approche de Patmos à la voile est impressionnante. De très loin déjà on distingue sur son sommet les maisons blanches, éclatantes de la Chora, qui contrastent avec la pierre grise, austère du monastère-forteresse qui les domine. Nous approchons sous voile dans la grande baie, ce qui nous laisse tout le temps de nous imprégner de la beauté des lieux et des légendes de l’île.

    Patmos Patmos

     L’histoire de l’île commence par la mythologie selon laquelle, Neptune, le dieu de la mer, fut le premier habitant de l’île. Mais Patmos est surtout connue comme « l’île de l’Apocalypse » ou la « Jérusalem de la mer Egée » car c’est en l’an 95, dans une petite grotte de l’île que      St Jean l’Evangéliste, exilé à Patmos, eut la révélation de l’Apocalypse  et entendit les terribles paroles de Dieu. La légende dit qu’il rédigea ici le dernier livre du Nouveau Testament : l’Apocalypse. La petite grotte du même nom, est l’une des grottes les plus chargée d’histoire et l’une des plus belles de Grèce.

    Patmos Patmos

    Pendant des années l’île fut aux mains des pirates et ce n’est qu’en 1088 que le moine Christodoulos fonda le monastère en l’honneur de St Jean le Théologien. La présence continuelle de pirates imposa de fortifier le monastère. L’île connut ensuite un grand essor et devint un haut lieu de pèlerinage.

    Patmos Patmos

    Patmos Patmos

    Patmos

    Aujourd’hui Patmos est inscrite sur la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO et est le second centre spirituel de l’église orthodoxe grecque après le Mont Athos. Son collège de théologie accueille des étudiants de toute la Grèce. Evidemment, c’est à Patmos que nous avons ressenti la plus grande ferveur religieuse mais comme le dit quelqu’un que je connais : « le religieux et le paganisme se touchent » et généralement le sermon fait place aux réjouissances comme nous avons pu le constater lors des célébrations du 15 août à l’église de Ieranos.

    Patmos Patmos

    L’office religieux en présence du pope fut suivie d’une fête traditionnelle avec musique, danses et nourriture dans une ambiance très conviviale et très accueillante qui m’a donné l’occasion d’essayer quelques pas de danse traditionnelle grecque, tous à contretemps, bien entendu !
    Une visite du monastère et de la chora s’imposaient, nous avons donc emprunté le bus local pour monter tout là-haut, munis de nos appareils à prendre des images. Après seulement 5 minutes de déambulation dans les venelles de la chora, plus moyen de retrouver René dans ce labyrinthe, je me suis donc assise au pied du monastère comme une âme en peine. Au bout d’une demi-heure je le vois réapparaître tout souriant, content d’avoir eu une superbe occasion de filmer des chants liturgiques dans une chapelle du monastère normalement fermée au public. « C’est dans la boîte » s’exclame-t-il. Impossible d’être fâchée !

    Patmos

    Après nous être intéressés au côté mystique de Patmos, nous avons testé les plus belles criques et plages de l’île et il est bien difficile de déterminer lesquelles  nous avons préférées, entre la plus populaire de Kampos, la plus ombragée d’Agio Geranou, la plage sauvage de Vagia ou celle près du petit port de pêche de Grikou ou encore celle qui borde le lagon à Petras Bay avec le rocher des ermites ! Le palmarès n’a pas encore été établi !

    Patmos Patmos

    Patmos attire de plus en plus de monde, en grande partie pour son côté mystique et pour ses belles plages et des gens plutôt fortunés qui y ont établi leurs quartiers d’été. C’est l’île branchée du Dodécanèse et son port, Skala Patmou, est incontournable.

    Patmos Patmos

    En ce début septembre, un festival de danses traditionnelles est organisé à l’amphithéâtre de la grotte de l’Apocalypse, ce qui nous donne l’occasion de filmer quelques groupes de danseurs vêtus de leurs plus beaux atours.

    Patmos Patmos

    Patmos

    Pour clôturer notre séjour nous rencontrons Paula. Paula est française mais installée dans l’île depuis 15 ans, elle s’est convertie à l’orthodoxie, elle organise des visites guidées du monastère et est investie dans la vie de Patmos. Elle nous parle de l’île qui l’a adoptée, de l’âme grecque, des superstitions, de la place de la religion dans la vie des Grecs  et des ondes négatives ou positives que certains ressentent sur Patmos, l’île qui n’accepte pas tout le monde !
    Mysticisme quand tu nous tiens !!