• Limnos

    LIMNOS, un petit air d’Ecosse

                                                                                                     Par René
    Cliquez sur les photos pour les agrandir.

    Limnos

    Limnos Limnos

    Après une belle navigation, c’est assez rare pour le souligner, nous pénétrons  dans l’imposant golfe de Moudros, célèbre pour avoir abrité la base de la campagne de Gallipoli.  C’est dans cette baie, immense et bien abritée, que débarqua le corps expéditionnaire franco-britannique des Dardanelles en 1915.
    Le décor est saisissant !
    Austère, superbe et sauvage.
    Si ce n’est la chaleur, nous pourrions être dans les « Highlands » d’Ecosse ou dans les steppes…
    Un paysage vraiment rare pour la Grèce.
    Après 2 jours au mouillage, nous voulons entrer dans le nouveau port de Moudros, où d’après cartes et guides, la profondeur ne descend pas en-dessous de 2,50 m. Avec notre tirant d’eau de 2 m cela devrait passer, d’autant que 2 pêcheurs nous assurent qu’il n’y a pas de problèmes.
    Grosse frayeur. Nous talonnons. Il y a du vent et l’enrochement est tout proche. IDEMO est bloqué, heureusement dans du sable et un herbier de posidonies. Marche avant, marche arrière toute, plusieurs fois, on finit par se dégager. OUF !

    Limnos

    En route pour Myrina, le chef-lieu. Quel contraste !
    Dominée par le « kastro », la capitale, peu touristique, est très, très agréable. Un superbe front de mer, un bazar animé, des rues pavées, des enfants qui jouent  et quelques imposantes maisons ottomanes.
    Je dirais que Myrina est riante.

    D’autant que, pour la 1ère fois depuis longtemps, nous côtoyons d’autres voiliers.
    Un coup de vent de Nord-Est est annoncé. Nous sommes bien protégés au port mais le vent nous prend sur le côté et comme il dépasse allègrement les 30 kn (force 7), nous passons une fin de nuit et une journée agitée à gîter au port …

     Limnos Limnos


    Allez, il fait un peu couvert, c’est un bon moment  pour l’ascension de ce fameux Kastro qui fût une acropole antique et un fort byzantin. Ensuite, il a été remanié par les Génois jusqu’à par la prise de l’île par les Ottomans en 1478.
    Au cours de la grimpette, nous croisons d’abord deux tortues égarées, que nous remettons immédiatement dans le droit chemin, c’est à  dire dans les broussailles.
    Puis, une dizaine de biches qui paissent paisiblement sur les sommets et que nous pouvons approcher d’assez près.
    Les vues sont splendides.

    Limnos Limnos

    Quoiqu’ isolée au nord de la mer Egée, Limnos fût une île importante  avec l’une des civilisations les plus évoluées de l’Age de Bronze en Grèce. Il est probable que Troie ait été fondée par des colons venant de Limnos.
    Limnos était également le refuge d’Héphaistos, le dieu du Feu et des Métaux.

    Limnos

    Limnos (ou Lemnos) est une île volcanique. La pierre de lave fournit des vins et du miel excellents. Sur le littoral, la pierre s’effrite, formant de belles et vastes plages.
    En parlant de plages, nous nous rendons à celle située près du port. Elle est jolie. Il y a des douches …mais elles sont cassées. Il y a également des travaux  de réfection de routes avec des grues et des marteaux-piqueurs…le port est difficilement accessible. Nous sommes mi-juin et nous nous demandons pourquoi les autorités n’ont pas réalisé ces travaux durant l’hiver.
    C’est la Grèce. 
    Mais la Grèce c’est aussi des frais de port peu élevés ou même inexistants. Ici, à Myrina, nous avons payé 41 euros pour 6 nuits !

    En route pour le tour de l’île avec une première halte sur le massif de Kakavos où il y aurait une chapelle particulière perdue dans les collines. Ce n’est pas indiqué sur les cartes. La piste s’arrête au bout de 5 kilomètres. Nous continuons à pied. Longtemps. Et nous trouvons cette chapelle, entre ciel et terre, abritée dans la roche.
    Je me demande toujours pourquoi les grecs vont construire des chapelles, des églises ou des monastères dans des lieux quasi inaccessibles. Est-ce pour être plus près de Dieu ou est-ce pour faire pénitence ?

    Limnos Limnos

    A l’autre bout de l’île, le site de l’antique Hephaestia n’a pas encore été entièrement mis à jour. Nous observons  le théâtre, remanié ou agrandi  sur différentes époques, les bases d’une nécropole ainsi que les fondations du temple d’Héphaistos.
    De l’autre côte de la baie de Tigani, se trouve le site antique de Kaberio. Les Kabeirioi, ou Grands Dieux, étaient vénérés à Limnos comme à Samothrace.
    Malheureusement, il ne reste, de l’ancien sanctuaire que quelques fragments et bases de colonnes.

    Limnos

    Limnos Limnos

    Dans la partie nord-est de l’île, on trouve 3 grands lacs, refuge pour des milliers d’oiseaux. Il n’y a pas de routes qui y mènent. Nous empruntons donc des sentiers et des pistes qui deviennent de plus en plus sablonneuses, de plus en plus molles donc de moins en moins praticables pour une Hyundai 1.2  de location… A 2 reprises, nous devons faire demi-tour.
    Finalement, nous approchons nos fameux flamands roses. C’est un véritable moment de grâce.

    Limnos

    Limnos

    Puisque nous n’avons pas réussi à parvenir au port de Moudros en bateau, nous irons donc en voiture. Et il y a là, une taverne-restaurant qui nous tente diablement et où l’on nous sert du pagre, frais du jour, grillé à la braise.
    Un grand moment.
    Que cette journée est fatigante, surtout avec ce soleil et  l’aspro krassi (vin blanc) qui nous tombe dans les chaussettes…Nous optons pour Ormos Thanos, la plus belle plage de l’île, où nous sommes quasiment seuls. Nous profitons de transat moyennant une boisson. C’est super, mais la mer, après le coup de vent, est fraîche. Pauvre de nous !

    Limnos

    Après quelques travaux de réfection des joints du pont en teck, la chasse à la bulle d’air dans le circuit de diesel et un approvisionnement conséquent, nous sommes prêts maintenant pour d’autres découvertes.
    Et vogue la galère…
    Enfin non. Pas de galères svp.