• Lesbos

    LESBOS, l’île aux oliviers
                                                                                             par René 

    Cliquez sur les photos pour les agrandir

    Lesbos


    En embouquant le chenal qui mène à Kolpos (golfe) Yeras, l’une des 2 mers intérieures que recèlent Lesbos, nous longeons de belles rives boisées entourées de hautes collines. De loin, nous pourrions être sur un lac de montagne autrichien si ce n’est qu’en approchant on remarque déjà, que l’olivier est prédominant sur ces versants verdoyants couverts de pins, de chênes, de châtaigniers et même de peupliers.
    The « scenery is beautiful » comme diraient nos amis anglais…
    Bien ancré à Skala Loutra, nous prenons le bus pour nous rendre à Mytilène, la capitale,  pour y louer une voiture pendant une semaine.
    La capitale a conservé le nom de la ville antique et se dresse au même endroit.
    Comme Chios, Mytilène fourmille, bruisse de l’activité locale et ses petites rues tortueuses sont bordées d’étals de marchés et de boutiques. L’atmosphère a des relents de bazar oriental. La Turquie est toute proche…
    Comme le tourisme n’est pas une préoccupation principale à Mytilène, les rares panneaux routiers sont indiqués en alphabet cyrillique…Nous étions encore moins fiers qu’à Chios lorsque nous devions trouver notre chemin dans ce dédale de ruelles, houspillés par « ceux qui connaissent », dépassés par les scooters, par la droite, par la gauche. Si cela avait été possible, ils nous auraient bien dépassés par-dessus. Encore un grand moment de solitude !
    Un autre moment de solitude a eu lieu devant un feu rouge lorsqu’un gars s’est présenté avec une raclette pour nettoyer le pare-brise. Même si j’ai appris une centaine de mots en grec, je n’arrive pas à m’habituer facilement à OUI et NON. En grec, OUI se dit NE et NON se dit OCHI en hochant la tête verticalement ! Logique !Donc, au début je lui ai dit NE pour lui dire que je ne voulais pas…et paradoxalement il commençait à nettoyer. Le gars n’y comprenait plus rien et ne savait pas quelle attitude adopter puisque je lui disais en même temps OUI tout en m’énervant et faisant NON de la tête pendant que Sabine était pliée en quatre en se marrant.
    Il a fallu un peu de temps mais cette ville, de prime abord, bruyante et trépidante , a fini par nous charmer.

    Lesbos Lesbos

    Par contre, au bout du port, des centaines de migrants, des hommes, des femmes et des enfants, démunis de tout, attendent que les autorités statuent sur leur sort.
    La Grèce reçoit des milliers et des milliers de migrants qui ont fui la situation impossible dans laquelle les occidentaux et particulièrement les américains les ont plongés en allant faire la guerre à tour de bras ou en armant des milices, dans ces contrées, au préalable plutôt calmes.
    Ces réfugiés syriens et afghans sont pris en charge, cahin-caha, avec les moyens du bord par les grecs des îles orientales puis au bout d’un certain temps, ils sont envoyés à Athènes.
    Nous les voyons parqués, entassés ou assis dans la rue. Parfois, ils marchent des kilomètres dans la montagne sans rien d’autre que leurs jambes pour avancer.
    Quel est leur sort lorsqu’ils arrivent à Athènes ?
    Distribution dans les pays européens ?
    Ce qui est certain, c’est que l’Europe est face à un problème majeur qui ne fait que commencer et que bloquer les frontières n’est pas une solution. C’est non seulement inutile, inhumain et cela ne résoudra rien.
    Que va faire l’Europe ?
    Les envoyer en colis cadeau aux States ?

    Pour expliquer la similitude entre les mots Lesbos et lesbienne il faut remonter en 600-500 avant J-C, au temps de Sappho, l’un des plus grands poètes de tous les temps née à Eressos sur cette belle île de Lesbos. De son vivant, ses poèmes étaient connus dans toute la Méditerranée. Platon l’appelait la dixième muse.

    Lesbos


    Nombre de ses poèmes étaient dédiés à des femmes et cela a suffi a jeté l’opprobre sur sa personnalité et donné naissance à des spéculations sur ses penchants sexuels…
    Sa poésie sera censurée par l’Eglise à la fin de l’Antiquité…
    De nos jours, tout cela s’est calmé et les adeptes de cette communauté se retrouvent du côté des plages de Skala Eresou, sur la côte ouest.

    Lesbos Lesbos

    11 millions d’oliviers !
    Rendez-vous compte. Plus de 11 millions d’oliviers parsèment la 3ème  plus grande île grecque.  Aucune autre île n’est autant dominée par la monoculture de l’olivier. Il faut dire que les olives de Lesbos sont célèbres depuis longtemps.
    Dans la mythologie, l’olivier était l’arbre sacré de la déesse Athéna.

    Nous visitons deux musées consacrés à cette fameuse huile vert-jaune dont les bienfaits ne sont plus à démontrer. L’un au nord, à Agia Paraskevi, l’autre au sud, à Papados. Le mécanisme et les machines ont changé…du moteur à vapeur à l’électrique mais le procédé est resté le même.

    Lesbos  Lesbos

    Lesbos Lesbos

    Partout,  les hautes cheminées des anciennes fabriques d’huile dominent le paysage de Lesbos.
    Les olives  sont récoltées en novembre et décembre. Puis elles sont broyées, ensuite pressées et leur qualité est contrôlée. Les variétés les plus connues en Grèce sont les Kalamata, les Elitses, les Tsakitsès, les Throumpes, les olives de Thassos et les olives vertes ioniennes.

    Lesbos est prospère grâce à l’agriculture et aux industries locales. Ici, le tourisme ne représente que la cerise sur le gâteau.Tout au nord de l’île se trouve Molyvos, la capitale touristique de l’île. Il faut avouer qu’en cette fin mai, cette localité superbe dominée une majestueuse forteresse byzantine, remaniée par l’aventurier génois Francesco Gatelluzi,  a bien du charme. L’architecture révèle très clairement une influence orientale avec ces maisons en pierres, colorées, à pans de bois, souvent agrémentées  de petits balcons.

    Lesbos Lesbos

    Lesbos

     Non loin de là se trouve Skala Sykaminia, certainement, l’un des plus beaux petits ports de pêche de toute la mer Egée avec sa petite chapelle sur le port.

    Lesbos

    Lesbos Lesbos

    Le  village de Petra au nord avec son monolithe volcanique coiffée par une église est très joli ainsi que le village de montagne d’Agiassos, vers le sud, au pied du mont Olympos.
    Encore plus au sud, se trouve la ville de Plomari célèbre pour son ouzo de la marque Barbajanis. Sabine, motivée comme jamais, insiste pour que l’on aille visiter la fabrique. Nous rencontrons le petit-fils Barbajanis qui nous explique que le succès de la marque depuis 1860 réside, entre autres,  dans une distillation qui produit de l’ouzo pur à 100 %.
    Pour le reste, il y a le secret de fabrication….
    Lesbos
    Un des intérêts majeurs de visite se trouve tout au bout du bout de l’île.
    La forêt pétrifiée de Sigri, vieille de vingt millions d'années !
    Classée parc géologique par l’UNESCO, ce paysage d'un autre temps invite à un immense bond dans le passé. A cette époque reculée, une violente éruption volcanique aurait recouvert de lave et de cendres la forêt alors présente. Préservée par cette couche de matière, les arbres fossilisés ont traversé les âges jusqu'à nous. Aujourd'hui, des troncs de séquoias, de chênes et de pins méditerranéens ponctuent ce paysage à l'allure préhistorique.

                                 Lesbos Lesbos

                                 Lesbos Lesbos

    En revenant de l’extrémité nord, nous nous arrêtons au bord du golfe de Kalloni. Cette mer intérieure, bordée par des salines et des zones marécageuses , constitue une halte de choix pour les oiseaux migrateurs. L’avifaune est très riche avec des passereaux, des Ibis, des échasses blanches, des aigrettes et des flamands roses.
    A ce titre, Lesbos est réputée auprès des ornithologues du monde entier.

                                Lesbos Lesbos

    Comme vous le devinez, Lesbos est majestueuse et fertile. Lesbos est le joyau des Sporades de l’Est. Mais elle est grande et il faudra prendre son temps pour découvrir tous les sites dignes d’intérêt répartis aux 4 coins de l’île.

    Lesbos