• LEROS, l’île « coup de cœur »

    LEROS, l’île « coup de cœur »
                                                          par Sabine

    Cliquez sur les photos pour les agrandir

    LEROS, l’île « coup de cœur » LEROS, l’île « coup de cœur »

    Dans la mythologie , c’est l’île d’Artémis, déesse des bois et de la chasse.                   Pour nous, c’est là que tout ce projet a commencé.   
    C’est à la marina de Lakki que nous nous sommes rendus en avril 2013 pour voir le bateau d’occasion que nous avions repéré sur internet et pour finalement tomber amoureux d’un autre voilier, un Sunbeam 42,  qui se trouvait en vente dans la même marina. Ensuite, les évènements se sont très vite enchaînés, selon notre bonne habitude et nous sommes revenus à Leros pour prendre possession de notre nouveau destrier. Nous y avons passé beaucoup de temps et sommes très vite tombés sous le charme de cette île encore préservée du tourisme de masse, sur laquelle souffle un petit vent de liberté, de bien- être et de vie tranquille.

    LEROS, l’île « coup de cœur »

    LEROS, l’île « coup de cœur » LEROS, l’île « coup de cœur »

     Nous y avons retrouvé à notre grande surprise de nombreux  « amis bateau » rencontrés pendant notre tour du monde. Nous y avons appris le rythme grec, 8h – 13 h, 17h – 22h, et entre les deux rien ! Nous avons retrouvé le rituel des palabres et des négociations qui finissent par tout arranger ! Nous avons dévoré des pitas gyros, mezze, souvlaki à gogo et je me suis découvert une passion pour l’ouzo, qui détend délicieusement les muscles tout en favorisant l’activité intellectuelle.
    Si, si je vous assure ! 

    LEROS, l’île « coup de cœur » LEROS, l’île « coup de cœur »

    C’est là aussi qu’a commencé à germer l’idée d’un nouveau projet de film, pourquoi pas les « îles de la mer Egée » !
    Aussi avons-nous commencé à explorer l’île, en bateau, en scooter, à pied et voici ce que nous avons découvert.
    C’est d’abord Lakki que nous avons sillonné en tous sens pour compléter l’équipement  du bateau. Au départ, nous pensions qu’il n’y avait que très peu d’activité commerciale mais à y regarder de plus près, nous avons trouvé toutes sortes de boutiques cachées derrière des pare-soleil avec très peu d’enseignes et de publicités extérieures. Les larges rues bordées d’immeubles de style italien lui confère un petit air art-déco tout à fait original. Toute l’activité se concentre entre le port de commerce, la Tour de l’horloge et le cinéma-théâtre. La balade du soir sur la digue qui longe la baie est une tradition locale, quelques terrasses de tavernes permettent de profiter de la fraîcheur du soir en sirotant un ouzo ou une bière. Lakki est le plus grand port naturel de la Méditerranée orientale, c’est pour cette raison que les Italiens en firent une grande base navale durant leur occupation  de 1912 à 1943. Leros connu pendant la seconde guerre mondiale, une bataille d’une intensité terrible au cours de laquelle Italiens, Allemands et forces alliées s’affrontèrent pendant 52 jours pour en prendre le contrôle. Le musée de la guerre de Lakki, établit dans les galeries souterraines de l’époque, retrace le siège de Leros avec une collection impressionnante de photos, d’objets et de témoignages.

     LEROS, l’île « coup de cœur » LEROS, l’île « coup de cœur »

     LEROS, l’île « coup de cœur »

    Dans la baie d’Alinda se trouve l’autre port de l’île, Ayia Marina, surmonté par la ville principale Platanos. C’est la base de vie des insulaires, le coin « authentique » de l’île.  Sur ses hauteurs se dressent les ruines du kastro byzantin de Panagia et de l’autre côté de la colline la baie pittoresque de Panteli avec son petit port de pêche de carte postale dominé par quelques moulins à vent.

    LEROS, l’île « coup de cœur » LEROS, l’île « coup de cœur »

    L’île compte d’autres très belles baies, notamment celle de Blefouti tout au nord et celle de Xyrokampos ou nous avons lézardé plus d’une fois à l’ombre d’un parasol, mais aussi de belles pinèdes, des oliveraies et des petites plaines bien arrosées. Et la cerise sur le gâteau est la petite église d’Agios Isidoros construite sur un îlot et reliée au rivage par une petite digue de 50 m parfois submergée par la mer.

     LEROS, l’île « coup de cœur » LEROS, l’île « coup de cœur »

    Pour vous donner définitivement envie de visiter Leros, j’ajouterai que nous avons mangé un sublime carpaccio d’espadon au restaurant Mylos d’Ayia Marina et du loup de mer sauvage exceptionnel chez « Dimitri  karaflas » ou « Dimitri le chauve » sans oublier les bonnes glaces du pâtissier-glacier de Lakki !

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alain
    Vendredi 1er Août 2014 à 14:49

    Hello vous !  Ca donne envie  ;o))   Bizz

    2
    GG et COCO
    Samedi 2 Août 2014 à 12:51

    Vous nous faites saliver comme d'hab ..    Profitez et continuez  à en faire profiter les autres . Bizzz   GG

    3
    ATOM
    Samedi 2 Août 2014 à 17:32
    Ce n'est pas votre ile c est la notre
    Tres bien fait et a biebtot
    clod
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :